Bootstrap Image Preview

La photographie a toujours été pour moi le moyen d’exprimer ma vision du monde. À travers cette discipline,j’ai trouvé comment partager la beauté, la force, les faiblesses, les particularités des personnes que j’ai croisées et des paysages que j’ai pu admirer

Je vous souhaite une bonne lecture et de belles découvertes.

Qui suis-je ?

Je suis Nathalie, je suis deux fois maman et je pratique un métier formidable, qui est aussi ma passion. Il s’agit de la photographie. Pour comprendre d’où vient mon amour pour la photo, il faut se replonger il y a une trentaine d’années de cela. Quand j’étais petite, la photographie était un peu ma madeleine de Proust qui me reliait directement à mon grand-père. Chaque fois qu’on me tendait une photo, je pensais à lui. Aujourd’hui encore, je ressens une émotion particulière quand je pense à lui et à ce qu’il aurait pu me dire en voyant mes clichés.

D’où est née ma passion pour la photographie ?

J’ai grandi sur la Côte d’Azur, mais ma famille du côté de mon père est sicilienne. La Sicile a été mon refuge de vacances durant toute mon enfance. Nous partions plusieurs semaines retrouver la famille de mon père et je suis tombée amoureuse de cette île que je trouvais magique. J’avais une affection toute particulière pour mon grand-père avec qui je partageais beaucoup de choses. Il tenait le rôle d’archiviste de la famille car il gardait dans sa mémoire tant d’anecdotes, de souvenirs et d’histoires familiales. Il aimait les partager avec moi en accompagnant ses paroles de photos qu’il me pointait du doigt dans ses albums.

Vous l’aurez compris, c’est mon grand-père qui m’a transmis le virus de la photographie. Au fil des années, lui et moi avons rempli ensemble d’autres albums et même s’il n’est plus là aujourd’hui, je les consulte encore avec tant de plaisir et d’émotions. Malgré tout, il s’agissait d’une passion et je n’avais même pas envisagé à l’époque que l’on puisse en faire son métier. J’ai donc entamé des études plus conventionnelles. Également intéressée par l’histoire, en particulier l’époque de la Renaissance, je me suis lancée dans des études à l’université. Je voulais devenir prof d’histoire.

Comment suis-je devenue photographe ?

Au bout de deux ans d’études, j’ai connu plusieurs bouleversements dans ma vie qui ont réveillé beaucoup de choses en moi. J’ai décidé de mettre mes études en pause pendant un an, le temps de faire le point. Je gardais dans ma chambre les albums où j’avais continué à trier les photos que je prenais encore pendant mon temps libre. Les somptueux paysages que j’ai pu découvrir lors de mes voyages, quelques noir et blanc plus intimes d’un garçon (ou deux) dont j’étais tombée amoureuse, et puis il y avait ses photos d’art et de sculptures appréciées dans des musées. Ces photos étaient nettement plus techniques mais j’avais pris plaisir à tenter de les rendre les plus esthétiques possibles.

Au bout de quelques mois, sans jeu de mots, j’ai eu le déclic. Depuis des années, je tenais dans mes mains ce qui me rendait la plus heureuse. La photo n’était plus pour moi qu’un moyen de collectionner des souvenirs de vacances, des réunions de famille ou des clichés de mon chat dans toutes les positions. Avec le temps j’avais acquis une certaine technique et j’avais presque développé un style. En fait, j’étais devenue une photographe sans le savoir et je ne m’en étais même pas rendue compte.

J’ai foncé, sans réfléchir. J'allais devenir photographe.

Pour me contacter
contact (AT) procirep (POINT) net